samedi 1 janvier 2011

Le Bar de l'Estacade largue définitivement les amarres ce 2 janvier 2011...

Ceux qui croient que les rêves s'achètent ou se vendent veulent aujourd'hui balayer les lieux qui ont porté les nôtres. Nous les reconstruirons ailleurs, autrement, inlassablement...


Soyez du voyage, une dernière fois, par la magie des ondes.

Page La Quatrième Dimension sur le site de la Première.


Apparu sur les antennes pendant l’été 1993, le bar de l’Estacade sera un vrai feuilleton radiophonique. Les habitués du bar vivent dans ce quartier perdu de la ville le long du canal. Menacés par de multiples plans de rénovation, ils ont résisté. Mais voilà, à la place de l’ancienne fabrique, on construit une grande galerie commerciale dédiée au golf urbain. Cette chronique du canal est authentique et comme dans la vie, la mort va frapper le cercle des habitués. Alors un fantôme va guider la révolte…… Accoudé au comptoir Stéphane Dupont raconte la conclusion de cette étrange histoire. Le bar lui existera toujours quelque part dans la ville.









On peut désormais réécouter d'anciennes émissions sur la page RTBF de la Quatrième dimension

12 commentaires:

  1. Hélas...
    NB : Dès demain, lundi, il sera possible de télécharger cette dernière émission en pod-cast, durant une semaine sur le lien repris plus haut.

    RépondreSupprimer
  2. Mais pourquoi ? Stéphane Dupont part t'il à la retraite ? Il rend son tablier ? Nous prépare t'il autre chose ?

    RépondreSupprimer
  3. L'indispensable Monsieur Jean-Pierre faisait sa chronique sur Stéphane Dupont, le 12 décembre dernier.De sa plume chaleureuse et rageuse à la fois, il nous faisait ce récit, édifiant, qu'on peut écouter en pod-cast sur le lien suivant :
    http://www.rtbf.be/lapremiere/audio/podcasts?id=LP-PS

    Le texte est consultable dans mes articles facebook, en principe accessible en cliquant sur mon nom.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai écouté et j'ai rarement été aussi triste de voir disparaitre une émission, une vraie émission de radio.
    Je n'écouterai plus la radio le dimanche après-diner.
    Comme je ne l'écoute plus le samedi matin, depuis le "déplacement avant suppression" de "première séance".

    Comment remercier Stéphane Dupont pour toutes ces heures de bonheur radiophonique?

    RépondreSupprimer
  5. Et laissez-leur vos messages d'amitié.
    C'est une page de notre vie qui se tourne aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  6. C'était une émission qui, pour moi, a quasi toujours existé dans ma vie. La vraie radio, c'est du son qu'on s'arrête pour écouter. C'est comme un film, sans les images. On ferme les yeux pour les imaginer.

    RépondreSupprimer
  7. Auditeur anonyme4 janvier 2011 à 22:00

    Sale temps pour les poètes...

    RépondreSupprimer
  8. N'es-il pas un peu facile d'écrire : "Laissez-vos messages d'amitiés - Ne vous en privez pas"...
    Ca ressemblerait plutôt à une forme d'hypocrisie... A quand le ou le suivante...
    La RTBf fini par ressembler à RTL... C'est sûr que c'est une chaîne publique et ça fini vraiment par ce sentir dans les programmes... En 2010 voire 2011, je ne souhaiterais vraiment pas faire partie de votre maison... alors que les cous ne sont pas assez gros, les sourires pas assez carnassiers... pour dire "Nous sommes les meilleurs et les mieux lotis"...
    Je suis de tout coeur avec Stéphane... et regrette bien que l'aspect humain se soit envolé des rapports professionnels...
    Ce commentaire ne servira strictement à rien... je le sais... est-ce pour cela qu'il fait abdiquer... A compter de ce jour... je n'écouterai ne vous écouterai plus... Ce que je ne faisais déjà plus bcp sauf pour de "vrais émissions" tel S. Dupont, le grand Jazz, mais qui passe sur Music 3, La première scéance... Mais je peux demander qu'on me le post-cast... ou en faire mon deuil... Je vous trouve pas très sympa

    RépondreSupprimer
  9. Quand sera-t-il possible de télécharger la totalité des archives de la Quatrième Dimension et du Bar De L'Estacade?

    RépondreSupprimer